La famille de Liu Shaoyo, ressortissant chinois tué à Paris, appelle au calme

Des manifestants déposent des bougies, le 28 mars 2017, à Paris, en la mémoire de Liu Shaoyo, tué lors d\'une intervention policière.
Des manifestants déposent des bougies, le 28 mars 2017, à Paris, en la mémoire de Liu Shaoyo, tué lors d'une intervention policière. (PIERRE GAUTHERON / HANS LUCAS / AFP)

Liu Shaoyo est mort, dimanche, lors d'une intervention policière. Pour l'avocat de la famille, les conditions de cette opération sont "extrêmement obscures". 

La famille de Liu Shaoyo ne veut plus de débordements. La famille de l'homme tué dimanche à Paris par un policier a lancé un appel au calme, mercredi 29 mars, après deux soirs d'incidents lors de manifestations devant le commissariat du 19e arrondissement. "On sait que cette enquête a causé de nombreux remous. La famille souhaitait cette conférence de presse pour lancer un appel au calme", a déclaré l'avocat de la famille, François Ormillien.

"Notre vie a été bouleversée"

Le ressortissant chinois de 56 ans a été tué dimanche soir à son domicile "dans des conditions extrêmement obscures", selon l'avocat. D'après la version de la police, l'homme a été mortellement touché par le tir d'un policier, alors qu'il agressait avec des ciseaux un autre agent. Un récit contesté par la famille. Selon elle, le quinquagénaire, qui se trouvait avec ses enfants, "n'a blessé personne" et tenait ces ciseaux parce qu'il était en train de cuisiner du poisson.

La fille aînée de Liu Shaoyo a pris la parole. "Actuellement, nous sommes toujours choqués par ce qui s'est passé. C'était un dimanche normal pour nous. (...) Ce soir-là, notre vie a été bouleversée. On ne comprend toujours pas pourquoi les policiers ont tiré sur notre père", a-t-elle expliqué.

Vous êtes à nouveau en ligne