VIDEO. La maire de Paris, Anne Hidalgo, répond aux critiques sur les pistes cyclables

Lundi, la députée LREM Aurore Bergé a publié, sur son compte twitter, une vidéo où elle apparaît contrariée par la voie cyclable en construction sur les berges de Seine. La maire de Paris lui répond. 

La vidéo diffusée par la députée, lundi 4 septembre, sur les réseaux sociaux a fait réagir de nombreux Parisiens, qui continuent de plébisciter l’automobile comme leur moyen de transport individuel préféré. "Je vous laisse admirer encore une fois le nombre de cyclistes qui ont l’opportunité de profiter de cette double voie", ironise la députée Aurore Bergé (La République en marche), en conduisant sur les berges de la Seine.

Hidalgo, irréconciliable avec les automobilistes ?

La maire de Paris a répliqué lors d’une interview à Brut et expliqué que la piste cyclable n’était pas encore encore ouverte aux vélos. Ce sera le cas début octobre. Anne Hidalgo a tenu à clarifier son ambition pour la capitale : "On est en train d’aller vers ce que sont devenues aujourd’hui toutes les grandes villes du monde. Si la question est de dire ‘Paris doit rester une ville traversée de part en part par des autoroutes parce que ça facilite la vie de certains', d’accord, mais ça aggrave la qualité de vie de beaucoup d’autres."

Sur ce qu’elle appelle les "autoroutes urbaines" qui continuent de traverser la métropole, la maire socialiste centre son combat : "Ça, c’était hier, c’est le modèle des années 70, des années 60, un peu des années 80. Mais ce n’est plus le modèle des années 2000, 2001 et surtout des années post-COP21." Depuis 2015, Paris met en application son Plan Vélo, avec pour but d’arriver à 15% des trajets dans la capitale effectués à vélo d’ici à 2020.

Vous êtes à nouveau en ligne