Brigades de sécurité dans les lycées : 15 agents non armés en uniforme de la région Île-de-France

Le lycée Paul Eluard de Saint-Denis. (illustration)
Le lycée Paul Eluard de Saint-Denis. (illustration) (GUILLAUME GEORGES / MAXPPP)

Ils interviendront à la demande des proviseurs en cas de situation exceptionnelle.

Les quinze premiers agents des brigades régionales de sécurité dans les lycées franciliens "ne sont pas armés", a précisé Carole Ciuntu, vice-présidente du conseil régional d'Île-de-France, sur France Bleu Paris lundi 15 avril à l'occasion du lancement de l'opération en Seine-Saint-Denis.

"Leur formation vient des métiers de la prévention et de la sécurité, ils ont été formés avec les brigades mobiles de sécurité de l'Éducation nationale, ils auront une tenue avec le logo de la région", a encore détaillé l'élue.

Prévenir et rassurer les équipes

Ces quinze agents, répartis en brigades de cinq, seront "appelés dans les établissements qui en ont besoin et seulement si les proviseurs en font la demande […] parce qu'il y a eu des événements exceptionnels ou parce qu'un établissement veut faire le point sur la sécurisation dont il a besoin", a expliqué Carole Ciuntu. "Et puis ça peut être simplement en appui au proviseur qui peut vouloir faire de la médiation aux élèves, s'adresser à eux, avec les équipes enseignantes."

Après plusieurs agressions et notamment celle d'une enseignante d'un collège de Saint-Denis par un adolescent de 15 ans vendredi dernier, "on s'est dit qu’il fallait trouver des solutions adaptées". Ces équipes sont donc là, désormais, pour "prévenir, rassurer les équipes et donner les bonnes consignes", conclut la vice-présidente de la région Île-de-France.

Vous êtes à nouveau en ligne