Geneviève de Fontenay maintient sa Miss coûte que coûte

Geneviève de Fontenay a décidé, jeudi 17 novembre, de maintenir l\'élection de Miss nationale 2012, peut-être sous un autre nom. 
Geneviève de Fontenay a décidé, jeudi 17 novembre, de maintenir l'élection de Miss nationale 2012, peut-être sous un autre nom.  (FRANCK DUBRAY / MAXPPP)

Geneviève de Fontenay, qui refuse de voir son concours de beauté annulé, pourrait changer le nom de son élection après une décision de la justice.

Elle ne capitule pas et multiplie les stratégies pour sauver son propre concours de beauté. Après avoir décidé de maintenir la finale de Miss nationale 2012 malgré une interdiction de la justice, Geneviève de Fontenay a annoncé, jeudi 17 novembre, qu'en revanche l'élection de Miss Languedoc de son concours, prévue samedi, était annulée. 

Pour la dame au chapeau, sa décision constitue une preuve de sa bonne foi. En effet l'élection de Miss Languedoc devait avoir lieu après l'interdiction de l'élection Miss nationale, décidée le 9 novembre par un tribunal arbitral. La société Endemol, qui produit l'élection Miss France, avait demandé à la justice que soit appliquée une clause de non-concurrence.  

Miss nationale devient Miss prestige national

Geneviève de Fontenay a aussi confirmé qu'elle n'assistera pas à la finale de son propre concours, organisée le 4 décembre, à Divonne-les-Bains (Ain), soit le lendemain de l'élection de Miss France. 

Mercredi, elle et certains responsables de comités régionaux ont également décidé de changer le nom du concours, affirme, jeudi, Le Parisien après l'interdiction d'utiliser le titre de Miss nationale. Les téléspectateurs devraient donc élire une Miss prestige national, le 4 décembre.

Vous êtes à nouveau en ligne