Il payait 330 euros de loyer pour 1,56 m² à Paris

Les expulsions sont interdites entre le 1er novembre 2012 et le 15 mars 2013. 
Les expulsions sont interdites entre le 1er novembre 2012 et le 15 mars 2013.  (THOMAS SAMSON / AFP)

Un homme a vécu pendant quinze ans dans cette surface illégale à la location, un local géré par une agence immobilière.

Pendant quinze ans, il a vécu dans moins de deux mètres carrés. Un homme de 50 ans occupait un appartement de 1,56 m² habitable pour un loyer de 330 euros, rapporte RTL jeudi 17 janvier. 

"C'est ça ou la rue, ça me paraissait normal au bout d'un moment", explique à RTL Dominique, le locataire, dont les revenus étaient insuffisants pour louer un endroit décent. La location de cette pièce était illégale : d'après le décret du 30 janvier 2002 sur les logements décents, la surface habitable doit être au moins égale à 9 mètres carrés et le volume habitable au moins égal à 20 mètres cubes. Ce qui n'a pas empêché "trois agences immobilières différentes de le gérer", relève le site de la radio.

Le minuscule "appartement" a fait l'objet d'un arrêté préfectoral de "mise en demeure d'y faire cesser l'occupation aux fins d'habitation" et son ancien locataire est "en attente d'un jugement [fin janvier] qui obligerait sa propriétaire à le reloger, dans un appartement 'adapté à ses besoins'", souligne RTL.

Interrogé par la radio, Samuel Mouchard, de la Fondation Abbé-Pierre, vers laquelle Dominique s'est tourné, regrette : "On voit que tout se loue, à des prix extrêmement chers, et il y aura toujours des personnes pour en profiter en face, malheureusement."