Oise : un maire prive de RSA les "ivrognes" qui s'alcoolisent dans les rues

France 3

Le maire LR de Pont-Sainte-Maxence dans l'Oise veut supprimer le RSA aux habitants qui s'alcoolisent sur la voie publique.

À Pont-Sainte-Maxence (Oise), une commune de 13 000 habitants, la décision du maire de supprimer le RSA pour les personnes qui s'alcoolisent dans la rue ne fait pas l'unanimité. Pour l'instant, la sanction a été appliquée une seule fois : un homme s'est vu retirer son allocation de 472 euros. Il avait fait l'objet de 49 mains courantes, et les services sociaux lui avaient proposé une cure de désintoxication. Mais cette fois, le maire a décidé de frapper fort.

"Nettoyer les rues"

Il veut "nettoyer les rues et se débarrasser des ivrognes" : "Nous avons une demi-douzaine d'individus qui s'alcoolisent du matin jusqu'à ce qu'ils tombent ivres morts. Vous ne pouvez pas avoir deux France, la France qui se lèvre tôt qui s'inquiète pour son avenir et celui de ses enfants, et des personnes qui vivent sur le dos de la solidarité nationale", estime Arnaud Dumontier, maire Les Républicains de Pont-Sainte-Maxence. Selon la loi, les bénéficiaires du RSA doivent montrer qu'ils font des efforts pour se réinsérer. Mais les associations estiment que cette mesure trop brutale est inacceptable.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne