Visite d'une juge dans la "jungle" de Calais : quelles répercussions ?

FRANCE 2

L'audience pour valider le démantèlement de la jungle aura lieu ce mardi à 14 heures. France 2 fait le point.

Que peut décider la juge qui a visité la "jungle" de Calais ce mardi 23 février ? Le journaliste Clément Le Goff vous l'explique. "Concrètement deux possibilités. Soit la juge suspend l'évacuation, soit elle la maintient. Si elle la suspend, ce serait le statu quo et une victoire pour les associations. Si la décision est maintenue, l'évacuation devrait avoir lieu. L'ultimatum est fixé ce soir à 20 heures", explique le journaliste de France 2.

Évacuation "en douceur"

Toute la "jungle" de Calais ne sera pas évacuée, il s'agit de la partie sud du camp. "Cela ne se fera pas d'un seul coup, le ministre de l'Intérieur a prévenu, l'évacuation doit se faire en douceur, zone par zone. Chaque habitant sera prévenu. Il faut savoir qu'il y a ici 3 000 personnes selon les associations, un peu plus de 300 mineurs non accompagnés. Des chiffres contestés par les autorités pour qui il y aurait trois fois de personnes qui vivraient dans la 'jungle'", souligne aussi le journaliste. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne