VIDEO. Violente bagarre dans la "jungle" de Calais, une quarantaine de personnes blessées

Des migrants téléphonent depuis la \"jungle\" de Calais (Nord-Pas-de-Calais), le 5 avril 2016.
Des migrants téléphonent depuis la "jungle" de Calais (Nord-Pas-de-Calais), le 5 avril 2016. (MAXPPP)

La situation est revenue à la normale en fin de journée, indique la préfecture. 

Ambiance électrique dans la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais). Une quarantaine de personnes, dont 33 migrants et cinq bénévoles, ont été blessées, jeudi 26 mai en fin d'après-midi, lors d'une rixe opposant environ 200 réfugiés afghans et soudanais, rapporte La Voix du Nord. Un précédent bilan, donné par l'AFP, évoquait une vingtaine de migrants, un policier et au moins trois bénévoles blessés. L'origine de la rixe, dont des images sont diffusées par le quotidien, est encore inconnue.

Selon la préfecture, la bagarre a éclaté lors de la distribution des repas dans le centre d'accueil de jour Jules-Ferry, puis s'est étendue au Centre d'accueil provisoire, constitué de conteneurs. Des bénévoles ont été impliqués, rapporte une source policière syndicale citée par nos confrères de France 3 Nord-Pas-de-Calais.

Pierres, bâtons et barres de fer

Des migrants ont été aperçus "armés de pierres, de bâtons et de machettes", affirme La Voix du Nord. Un témoin raconte ainsi au quotidien qu'"ils semblaient prêts à en découdre. Ils ramassaient des pierres, avaient des barres de fer".

Au sein même de la "jungle", au moins trois cabanes ont été brûlées, constate encore France 3. Près de 70 pompiers ont été mobilisés pour éteindre des feux de tente et de cabane, affirme La Voix du Nord. La situation s'est "stabilisée" vers 18h30, a indiqué la préfecture.