VIDEO. Un campement humanitaire sera mis en place pour accueillir 1 500 personnes dans la "jungle" de Calais

FRANCE 2 et FRANCE 3

Manuel Valls est en visite à Calais (Pas-de-Calais), lundi, accompagné de son ministre de l'Intérieur, du vice-président de la Commission européenne et du commissaire européen aux migrations, Dimitris Avramopoulos.

Un campement humanitaire à destination des migrants sera construit "début 2016" dans la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais), avec le soutien financier de l'Union européenne, a annoncé le Premier ministre, Manuel Valls, lundi 31 août.

Le chef du gouvernement était accompagné, à l'occasion d'une visite dans le centre de regroupement des migrants, de son ministre de l'Intérieur, du vice-président de la Commission Frans Timmermans et du commissaire européen chargé des questions migratoires, Dimitris Avramopoulos.

"Humanité, responsabilité, fermeté"

"Humanité, responsabilité, fermeté" : Manuel Valls a cité ces trois "valeurs et principes communs" dans la recherche de solutions à la crise de l'immigration et de l'afflux des réfugiés en Europe.

Le Premier ministre a précisé que ce campement humanitaire de 1 500 personnes, qui sera composé de 120 tentes pour 12 personnes, serait "complémentaire" du centre Jules-Ferry déjà existant et qui accueille les migrants dans la journée. La "jungle" de Calais est devenue le lieu où se massent des milliers de personnes dans des conditions misérables.

La Commission européenne va accorder "jusqu'à cinq millions d'euros supplémentaires" à la France pour faire face à la situation des migrants à Calais, a aussi précisé Frans Timmermans, lors de la conférence de presse commune avec le Premier ministre.

Vous êtes à nouveau en ligne