VIDEO. Migrants à Calais : Cazeneuve annonce deux unités de forces mobiles supplémentaires

REUTERS

Le ministre de l'Intérieur a également demandé, mercredi, à Eurotunnel de prendre ses responsabilités pour sécuriser le site du tunnel sous la Manche.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé, mercredi 29 juillet, que 120 gendarmes mobiles et CRS supplémentaires vont être mobilisés en renfort des 350 hommes déjà présents sur place aux abords du tunnel sous la Manche. Un migrant est mort dans la nuit de mardi à mercredi et beaucoup ont tenté d'effectuer la traversée vers le Royaume-Uni ces dernières heures. Le ministre de l'Intérieur a aussi confirmé l'apport de "dix millions d'euros supplémentaires" de la part du Royaume-Uni pour sécuriser le tunnel.

"Je veux indiquer que deux unités, soit 120 fonctionnaires, vont être temporairement affectées à Calais afin de contribuer à la sécurisation du site", a déclaré le ministre, expliquant que "cette situation migratoire exceptionnelle a des conséquences humaines dramatiques. Calais connaît une pression démographique sans précédent. C'est un miroir des conflits qui déchirent des régions du monde."

"Le groupe Eurotunnel doit prendre ses responsabilités"

"Le groupe Eurotunnel doit également, et c'est bien normal, prendre ses responsabilités, notamment en ce qui concerne la sécurité au sein de son entreprise. Je le dis avec responsabilité et sans esprit de polémique, parce que le sujet est trop grave, a également assuré Bernard Cazeneuve. Le dialogue entre les services de l'Etat et Eurotunnel continue, c'est une situation à laquelle nous devons faire face ensemble, y compris en consacrant des moyens humains à la hauteur de l'enjeu."

Vous êtes à nouveau en ligne