Une migrante meurt à Calais, renversée par une voiture sur l'A16

Des migrants tentent de s\'introduire à bord d\'un camion à destination de l\'Angleterre, le 23 juillet 2015, à Calais (Pas-de-Calais).
Des migrants tentent de s'introduire à bord d'un camion à destination de l'Angleterre, le 23 juillet 2015, à Calais (Pas-de-Calais). (MAXPPP)

La jeune femme, érythréenne, a été percutée alors qu'elle traversait l'autoroute au niveau d'une sortie qui permet d'aller au terminal fret du tunnel sous la Manche. 

Une migrante érythréenne est morte, vendredi 24 juillet, percutée par une voiture sur l'autoroute A16, à Calais (Pas-de-Calais), alors qu'elle tentait vraisemblablement de se rendre en Grande-Bretagne. La jeune femme, qui serait âgée de 23 ans, a été "percutée par un véhicule léger alors qu'elle traversait l'autoroute au niveau de la sortie 42A qui permet d'aller au terminal fret" du tunnel sous la Manche, indiquent les pompiers du Pas-de-Calais.

L'accident s'est produit vers 5h30 du matin, à l'un de ces endroits où les tentatives d'intrusion de migrants sur le site sécurisé du tunnel se multiplient depuis des semaines, dans un contexte de forte pression migratoire dans le port de Calais.

En conséquence, les décès accidentels de migrants se sont également multipliés ces dernières semaines. Selon des observateurs locaux, il s'agirait, à Calais, du huitième décès de migrant tentant de se rendre en Grande-Bretagne par le tunnel ou par la mer depuis début juin. Jeudi, c'est au terminal britannique d'Eurotunnel, à Folkestone, qu'un migrant a été retrouvé mort, à bord d'un train de la compagnie.

Environ 3 000 migrants se trouvent à Calais

La veille, le groupe Eurotunnel a demandé une indemnisation de 9,7 millions d'euros aux gouvernements français et britannique, pour compenser ses dépenses et sa perte d'exploitation liées à l'afflux de migrants.

La ministre britannique de l'Intérieur, Theresa May, a indiqué mi-juillet que plus de 8 000 tentatives de migrants de rejoindre l'Angleterre avaient été empêchées par les autorités françaises et britanniques en moins d'un mois, entre le 21 juin et le 11 juillet. Les chiffres officiels précédents, datant de janvier, rapportaient 30 000 tentatives sur les dix derniers mois.

Selon le dernier décompte, début juillet, de la préfecture du Pas-de-Calais, environ 3 000 migrants, essentiellement érythréens, éthiopiens, soudanais et afghans, qui cherchent à gagner l'Angleterre, sont recensés dans la région de Calais.