Plus de 6 000 migrants vivent dans la "new jungle" à Calais

Photo aérienne de la \"nouvelle jungle\" à Calais (Pas-de-Calais), datée du 8 octobre 2015.
Photo aérienne de la "nouvelle jungle" à Calais (Pas-de-Calais), datée du 8 octobre 2015. (DENIS CHARLET / AFP)

Jusqu'ici, les associations évoquaient le chiffre de 3 000 réfugiés vivant dans le bidonville, dans l'attente de passer au Royaume-Uni.

Le nombre de migrants présents à Calais (Pas-de-Calais) dans la "nouvelle jungle" a doublé ces trois dernières semaines, a indiqué, vendredi 16 octobre, la préfète du département, Fabienne Buccio, à l'agence Reuters. Ils sont désormais plus de 6 000 à vivre dans ce bidonville installé entre la Manche, l'autoroute A16 et le port, et à attendre de passer au Royaume-Uni. "Je ne sais pas ce que nous réserve le futur, mais, 6 000, c'est un maximum", a-t-elle déclaré.

Un camp "qui grandit à vue d'œil"

Jusqu'ici, en absence de décompte officiel, les associations s'accordaient à dire que près de 3 000 personnes se trouvaient dans cette zone, limitrophe de la commune de Marck. France 3 Nord-Pas-de-Calais évoquait récemment le chiffre de 4 000 à 6 000 réfugiés et un camp "plus surpeuplé que jamais", "qui grandit à vue d'œil". A la fin de l'été, une équipe de France 2 s'était rendue dans la "nouvelle jungle", fruit du démantèlement des précédents camps de migrants.