Migrations clandestines : Paris et Londres haussent le ton

FRANCE 2

La France et la Grande-Bretagne sont bien décidées à endiguer les migrations clandestines entre les deux pays.

Dans la Manche, en novembre 2018, ils appellent au secours. À bord de leur frêle embarcation, des migrants ont risqué leur vie pour traverser la Manche depuis Calais (Pas-de-Calais). Ils sont arrivés à proximité des côtes britanniques. Une scène que le gouvernement français ne veut plus voir. Pour éviter qu’ils ne prennent la mer, sur ces 33 km qui séparent la France de l’Angleterre, le ministère de l’Intérieur annonce un plan d’action. Il vise à améliorer la coordination entre la police et la gendarmerie, à renforcer les moyens en mer, comme la douane, ou encore à surveiller plus étroitement les ports de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) et de Calais.

Londres a déjà renforcé son dispositif de protection

Ces trois derniers mois, ces traversées se multiplient. Elles sont périlleuses, souvent de nuit et sans lumière, dans une zone qui concentre le quart du trafic maritime mondial. En 2018, 276 migrants ont réussi à atteindre l’Angleterre. 504 avaient tenté leur chance. Le mode opératoire est simple : une dizaine de personnes sur un bateau gonflable ou encore à bord d’un chalutier volé. De son côté, Londres a d’ores et déjà renforcé son dispositif de protection.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne