Migrants : un Britannique risque la prison pour avoir aidé une réfugiée de 4 ans

France 2

L'histoire de cet homme fait aujourd'hui la Une des médias outre-Manche. Une équipe de France 2 revient sur les faits.

Un Britannique de 49 ans risque la prison pour avoir aidé une famille de réfugiés. Au fil des jours dans la "jungle" de Calais Rob Lawrie s'est pris de pitié et d'affection pour la petite Bahar, une Afghane de 4 ans. La fillette est bloquée avec son père à Calais, mais elle a de la famille installée légalement en Angleterre. N'arrivant pas à traverser la Manche, le père de Bahar demande au bénévole, ancien soldat britannique, de jouer les passeurs et d'emmener sa fille, seule, vers l'eldorado tant rêvé.

Un jugement en janvier prochain

L'opération échoue. Rob Lawrie est arrêté avec la fillette par les douaniers français. Aujourd'hui, il reconnait sa faute, mais ne renie pas son combat. "Ce que j'ai fait était à la fois illégal et stupide, pas de doute là-dessus, j'en suis profondément désolé. Mais quand vous partagez et vous voyez ce que j'ai vu, ce que vivent ces gens... Vous savez qu'à 30km de là, juste de l'autre côté de la Manche, cette petite fille a une maison chaude et une famille qui l'aime, toute rationalité vous échappe", a confié à France 2 Rob Lawrie. Le travailleur humanitaire britannique passera en jugement devant le tribunal de Boulogne-sur-Mer en janvier prochain, il risque cinq ans de prison. Une vague de pétitions a été lancée pour défendre le Britannique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne