Migrants : quand la Grande-Bretagne facilite les regroupements familiaux

FRANCE 2

La justice britannique a autorisé un jeune Syrien à venir retrouver son frère à Londres. Les explications de France 2.

Mercredi 2 mars, quatre Syriens sont arrivés à Londres légalement par l'Eurostar. Parmi eux, un adolescent de 17 ans qui vient de passer quatre mois dans la "jungle" à Calais (Pas-de-Calais), essayant de rejoindre son frère qui avait réussi à atteindre Londres illégalement avant lui. "Il n'y a rien à Calais, aucune hygiène, rien contre les maladies. Beaucoup de gens sont tombés malades. Là-bas, tout le monde est déprimé". Les deux frères ne s'étaient pas vus depuis un an et demi.

Une procédure exceptionnelle

Chacun avait dû fuir la guerre en Syrie de leur côté. Le gouvernement britannique a autorisé, pour raisons sanitaires, le regroupement des frères, bien que le plus grand soit arrivé illégalement. "C'est si irréel, si incroyable. Je suis si reconnaissant envers le Royaume-Uni", témoigne-t-il. Mais ces procédures de regroupement familial restent très exceptionnelles. On se rappelle du cas de cette petite fille qui avait des oncles et des tantes ici à Londres, mais le gouvernement britannique avait estimé qu'elle devait rester auprès de son père à Calais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne