Migrants : polémique en Belgique

FRANCE 2

À Zeebrugge, le gouverneur de la province a appelé la population à "ne pas nourrir les réfugiés, sinon d'autres viendront".

Ces dernières semaines, des migrants sont arrivés par dizaines depuis Calais (Pas-de-Calais) à Zeebrugge, dans le nord de la Belgique, pour tenter de rejoindre l'Angleterre. Alors, le gouverneur de la province de Flandre-Occidentale, Carl Decaluwé, s'est exprimé à la radio à la population pour délivrer ce message : "Ne nourrissez pas les réfugiés, sinon d'autres viendront".

La crainte d'un nouveau camp

Pour certains habitants solidaires des réfugiés, les propos du gouverneur sont inacceptables. "Je voudrais qu'ils viennent lui-même le dire en face des gens qui ont faim, qui ne reçoivent pas à manger", estime un homme interrogé par France 2. Mais dans la ville de Zeebrugge, certains ont une crainte : celle de voir s'installer un nouveau camp sauvage, comme à Calais. Il y a un mois, le ministre de l'Intérieur belge a interdit l'installation de tentes dans la ville. Pour l'instant, les migrants dorment dans les dunes, non loin des camions et ferries à destination de la Grande-Bretagne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne