Migrants : de plus en plus de réfugiés traversent la Manche

Franceinfo

Coup de colère des Britanniques contre la France sur la question des migrants. Les traversées de la Manche se multiplient via des embarcations de fortune. En juillet 2020, près de 1 000 personnes seraient parvenues à accoster sur les côtes anglaises.  

Un horizon qui leur semble à portée de main, un bras de Manche large de 30 kilomètres qu’ils veulent à tout prix franchir pour gagner l’Angleterre. La semaine passée, plusieurs dizaines de migrants sont retrouvés à la dérive en plein détroit. 58 d'entre eux ont été secourus vendredi 31 juillet, à bord d’embarcations de fortune : des petits bateaux pneumatiques. Malgré une surveillance constante, les traversées périlleuses se multiplient depuis deux ans. Chaque jour, les candidats au départ se font plus nombreux : souvent Kurdes, Irakiens, ou Iraniens. Beaucoup attendent leur tour à Grande-Synthe (Nord).  

Des candidats à la traversée déterminés.  

"Nous allons essayer, nous préparons la traversée. On ne sait pas ce qu’il y a de l’autre côté", témoigne un réfugié kurde de 21 ans qui a quitté l’Irak il y a six mois. Un couple d’Irakiens attend un bébé dans quatre mois, ils veulent coûte que coûte atteindre les côtes anglaises : "Là-bas, les conditions sont meilleures. C’est tellement difficile au Kurdistan", confie la future mère.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne