Migrants à Calais : le démantèlement de la "jungle" tourne à l'affrontement

FRANCE 3

Il s'agit d'évacuer environ un millier de migrants. Le ton est monté cet après-midi entre les forces de l'ordre et les réfugiés.

Le démantèlement de "la jungle" a commencé ce lundi 29 février à Calais (Pas-de-Calais). En début d'après-midi, les opérations ont commencé à dégénérer. Plusieurs incendies sont déclenchés volontairement dans le camp. Les forces de l'ordre répliquent avec du gaz lacrymogène et des lances à eau. Ce qui devait être un démantèlement en douceur a bel et bien tourné à l'affrontement.

L'opération va se poursuivre

Tôt dans la matinée, une vingtaine d'ouvriers a commencé à démonter les tentes dans la partie sud sous les huées des militants. Pour éviter les obstacles, un important dispositif de sécurité avait été déployé avec plus d'une centaine de CRS. "C'est inhumain. Il y a des enfants derrière moi et ils ne savent pas où aller ce soir", alerte Magali de l'association Utopia 56. Lundi soir, plus d'une quarantaine d'abris ont été démontés. La préfecture a indiqué que l'opération se poursuivrait toute la semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne