Migrants à Calais : la situation reste compliquée

France 3

À Calais, 23 migrants ont été placés en garde à vue après l'intrusion la nuit dernière de 113 d'entre eux dans le tunnel sous la Manche. Retour sur les faits.

Dans la nuit de vendredi à samedi 3 octobre, une centaine de migrants a réussi à parcourir plusieurs kilomètres dans le tunnel sous la Manche. Au pas de course, ils étaient des dizaines à pénétrer sur le site d'Eurotunnel. Même les sirènes de la police à proximité ne sont pas parvenues à les effrayer. Une centaine de migrants a franchi le grillage avant de rejoindre le tunnel. Les forces de l'ordre ont interpelé 23 d'entre eux. Les autres ont été arrêtés 15 kilomètres plus loin et ramenés au petit matin, côté français.

Des camions pris d'assaut

La société Eurotunnel évoque une attaque déterminée de migrants. Le trafic a été interrompu toute la nuit entre Calais et l'Angleterre. Dans la matinée, profitant des embouteillages, près de 300 migrants ont pris d'assaut les camions, obligeant les chauffeurs à descendre pour vérifier leur chargement. Ces derniers mois, le renforcement de la sécurisation du site a fait monter la tension à Calais. L'accès y est chaque jour plus difficile pour les migrants, déterminés à rejoindre l'Angleterre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne