Migrants : 33 personnes se noient en mer Egée

FRANCE 3

Malgré l'hiver, les réfugiés continuent d'arriver en Grèce pour gagner l'Europe. Et les drames se succèdent.

Sur les côtes turques, des débris témoignent de l'horreur qui s'est déroulée en mer Egée, ce samedi 30 janvier. Des réfugiés syriens, afghans et birmans tentaient de rejoindre l'île grecque de Lesbos quand leur embarcation a chaviré. 33 personnes sont mortes noyées. Un rescapé indique qu'ils étaient 90 à bord. Aux passeurs, chacun a dû verser 2 000 euros.

En grande majorité, ces migrants fuient des zones de conflits. Depuis début janvier, 200 d'entre eux sont morts ou ont disparu en Méditerranée.

"Les droits de l'Homme n'existent pas ici"

Dans un camp de transit à la frontière entre la Grèce et la Macédoine, on s'inquiète car l'hiver est là. "Ils vont à nouveau souffrir à cause du froid et nous ne savons pas si nous aurons suffisamment de nourriture", confie à France 3 Katerina Goula, coordinatrice "Praxis".

Face aux difficultés, certains migrants préfèrent repartir. "J'ai fait une dépression, j'ai décidé de rentrer chez moi. Les droits de l'Homme dont tout le monde parle n'existent pas ici", estime un Kurde irakien. Mais le flux migratoire ne se tarit pas : 50 000 personnes ont rejoint l'Europe depuis début janvier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne