Les derniers mineurs isolés ont quitté la "jungle" de Calais

Un migrants saluant le départs de mineurs isolés de la \"jungle\" de Calais (Pas-de-Calais), le 2 novembre 2016. 
Un migrants saluant le départs de mineurs isolés de la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais), le 2 novembre 2016.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Près de 1 500 mineurs étaient regroupés et hébergés dans un centre d'accueil provisoire (CAP) depuis le 24 octobre dernier.

Ils sont partis en car. Les derniers mineurs isolés ont quitté la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais), annonce la préfecture du département, mercredi 2 novembre. Depuis le 24 octobre, 1 500 mineurs isolés étaient regroupés et hébergés dans un centre d'accueil provisoire (CAP). 

Quelque 30 bus avaient été réservés pour ces départs à destination de 60 centres d'accueil et d'orientation dédiés aux mineurs en France, selon la préfecture du Pas-de-Calais. Elle précise que les mineurs ne choisissent pas leur destination mais décident avec qui ils veulent voyager et s'installer.

Venue superviser les départs dans la matinée, la préfète du Pas-de-Calais Fabienne Buccio s'était félicitée que l'opération "se passe bien dans le calme". Le premier véhicule, avec 43 mineurs à bord, avait quitté peu avant 8h30 l'enceinte du CAP pour Carcassonne et Bolquère (Pyrénées-Orientales) rapidement suivi par d'autres, se rendant notamment à Sainte-Marie-la-Mer (Pyrénées-Orientales) et dans l'Allier.

Vous êtes à nouveau en ligne