Le tourisme en chute libre sur la Côte d'Opale

France 2

La crise des migrants a aussi des conséquences sur le tourisme en France. Depuis la crise, les touristes anglais ont déserté la région.

Sur la Côte d'Opale les campings et hôtels font grise mine. Depuis que les migrants affluent à Calais, les touristes anglais ont déserté la région. Frédéric Mancho, gérant du camping "La bien assise", situé à Guînes (Pas-de-Calais) fait le tour de ses emplacements, réservés parfois de longs mois à l'avance. Depuis le début de la saison, l'ambiance au camping est plutôt morose, la fréquentation est en chute libre. "Tous les jours, on est confronté à des annulations à cause du problème des migrants", explique Frédéric Mancho, en lisant un mail : "Nous avons des jeunes enfants et nous avons peur de nous faire attaquer en venant du Ferry sur Calais". À 90% les clients de ce camping viennent de Grande-Bretagne.

Des reportages qui effraient

Certains touristes sont effrayés par des reportages diffusés sur les télévisions britanniques. "C'est vrai qu'il y a beaucoup moins de monde cette année. C'est un peu la faute des médias britanniques qui font peur aux gens", explique Steeve Clark, un touriste anglais qui vient camper ici depuis 25 ans. Une peur irrationnelle que Kevin Gibson, habitant du nord de Londres et en vacances dans la région, a du mal à comprendre. "Nous n'avons pas rencontré de problèmes, vraiment aucun. On les a vu ces gens, ils marchaient au beau milieu des champs, mais il n'y a pas eu de confrontation. Il est hors de question qu'on annule", explique ce touriste anglais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne