L'évacuation des mineurs isolés de Calais commencera mercredi

Le centre d\'accueil provisoire pour mineurs de Calais, le 29 octobre 2016.
Le centre d'accueil provisoire pour mineurs de Calais, le 29 octobre 2016. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

Ils seront évacués vers d'autres centres d'accueil français. L'opération pourrait s'étaler sur plusieurs jours. Aucun départ pour le Royaume-Uni n'est prévu dans l'immédiat.

Après le démantèlement de la "jungle", les migrants mineurs isolés étaient toujours hébergés à Calais dans un centre d'accueil provisoire. Ils seront évacués vers d'autres centres français à partir de mercredi 2 octobre, annonce le directeur du CAP, à la veille au soir de l'opération. "Les mineurs seront emmenés en bus dans des CAO pour mineurs répartis sur le territoire français tout au long de la journée", explique Stéphane Duval, le directeur du CAP.

>> Migrants de Calais : dans un centre pour mineurs isolés

"Aucun départ en Grande-Bretagne pour le moment"

Il n'y aura "aucun départ en Grande-Bretagne pour le moment", ajoute le directeur. "On parle bien de près de 1 500 mineurs qui partiront pour des CAO pour mineurs au sein desquels ils rencontreront des personnels du Home Office", le ministère de l'Intérieur britannique, précise une autre source à l'agence Reuters, tout en ajoutant que les départs pourraient s'étaler sur plusieurs jours.


Londres avait appelé la semaine dernière Paris à les protéger, suscitant l'agacement des autorités françaises. Lors de l'opération de démantèlement de la "jungle" de Calais, "la France a mis à l'abri 1 451 mineurs au sein du centre d'accueil provisoire à Calais, ou dans des centres adaptés" entre le 17 et le 28 octobre, avaient répondu les ministères de l'Intérieur et du Logement, dans un communiqué commun. La question des mineurs isolés divise toujours Londres et Paris.

Vous êtes à nouveau en ligne