L'avenir des migrants de Calais en questions

FRANCE 2

Les premiers migrants ont commencé à quitter Calais pour rejoindre des centres d'accueil. Quel avenir les attend là-bas ? Hakim Abdelkhalek répond à cette question.

Concernant la durée du séjour des migrants dans les centres d'accueil, il n'y a pas de rèlge fixe : "Si certains veulent retourner dès demain à Calais pour tenter de regagner la Grande-Bretagne, ils en ont parfaitement le droit. Ceux qui restent dans les centres, peuvent y rester maximum 4 mois", détaille Hakim Abdelkhalek sur le plateau de France 2. Dans ces centres, ils sont nourris et logés par l'État pour un coût de 25 euros par personne.

70% des demandes d'asile acceptées

Tant qu'ils n'ont pas le statut de réfugié, les migrants n'ont pas le droit de travailler. Ils ont en revanche le droit à des allocations, jusqu'à 527 euros par mois pour une famille de quatre personnes. Quant à savoir si ils vont tous rester en France, cela dépend si leur demande d'asile est acceptée. Pour les migrants de Calais, elle l'est dans 70% des cas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne