"Jungle" de Calais : une juge au milieu des migrants

FRANCE 2

Le tribunal administratif de Lille doit se réunir ce mardi après-midi pour valider ou non le démantelement annoncé de toute la partie sud de la "jungle" de Calais.

L'image est rare. Ce mardi 23 février, une juge s'est rendue dans la "jungle" de Calais. Elle est venue se rendre compte des conditions de vie dans la "jungle". La visite s'effectue dans une cohue indescriptible. Dans la boue, elle a tenté de se frayer un chemin dans les baraques au milieu des migrants. "J'ose espérer qu'elle arrivera malgré la foule à se rendre compte de ce qu'il se passe ici et qu'elle comprendra qu'il y a ici près de 7 000 personnes dont 3 000 vont se faire jeter demain en fonction de sa décision", explique Christian Salomé, association "L'Auberge des migrants".

Un centre d'accueil provisoire

Le fait qu'un juge administratif vienne sur le terrain est une décision exceptionnelle. La juge n'a fait aucun commentaire. Dans les prochaines heures, elle devra trancher sur l'urgence à évacuer une partie du camp. La magistrate a aussi visité le centre d'accueil provisoire. L'une des solutions d'hébergement en conteneur proposé par l'État aux migrants qui accepteraient de quitter la zone sud. L'audience aura lieu à 14 heures. On ignore si elle rendra son ordonnance dans la foulée. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne