"Jungle" de Calais : un démantèlement sous haute sécurité

FRANCE 2

Dès demain, lundi 24 octobre, l'évacuation de la "Jungle" de Calais (Pas-de-Calais) débutera. Un démantèlement de plus de 6 000 migrants qui sera placé sous haute sécurité.

La tension est palpable dans la "Jungle" de Calais pour cette dernière nuit avant le démantèlement de demain, lundi 24 octobre. "Il y a beaucoup plus de forces de l'ordre que d'habitude stationnées ce soir à l'entrée de la 'Jungle'. La police craint des affrontements dès ce soir", explique Marianne Mas en direct de Calais.

Un démantèlement mal préparé selon les associations

Il y a régulièrement des affrontements dans la "Jungle" mais la présence de 200 activistes depuis plusieurs jours fait craindre une nuit agitée. "Toute la journée, on a senti aussi beaucoup de tensions chez les migrants eux-mêmes. Des migrants qui ne comprennent pas bien comment tout va se passer. Même si le ministre de l'Intérieur a assuré qu'il n'y aurait aucune contrainte, il va bien falloir évacuer ces milliers de personnes de la "Jungle". Les associations dénoncent aussi un démantèlement mal préparé, la violence, des incendies ou la création de squats", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne