"Jungle" de Calais : quel sort pour les 1 500 mineurs isolés ?

FRANCE 3

Alors que les derniers abris de fortune de la "jungle" de Calais ont été détruits hier, 1 500 mineurs isolés sont encore présents sur place.

Dans le centre d'accueil provisoire de Calais (Pas-de-Calais), les jeunes migrants retrouvent peu à peu leurs habitudes. Une semaine après le début du démantèlement, près de 1 500 mineurs sont encore présents ici. Hamid, 16 ans, partage le même conteneur avec d'autres migrants afghans : "Dans la 'jungle' c'était parfois dangereux, mais maintenant, ça va pour nous. Mais nous les jeunes, on est inquiet, car on se demande ce qu'il va nous arriver, ce qu'on devrait faire. Moi, tous les jours, j'attends un coup de fil de l'administration", confie-t-il à France 3.

Certains perdent espoir

La semaine dernière, entre 15 et 80 jeunes ont été transférés vers l'Angleterre. Hamid attend son tour, car il a de la famille là-bas, mais ce n'est pas le cas de tous. Certains commencent à perdre espoir. En attendant que la France et la Grande-Bretagne décident du sort des migrants, les responsables du centre tentent tant bien que mal de les occuper. Les conteneurs n'ayant pas vocation à rester, les mineurs devraient être fixés sur leur sort prochainement.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne