"Jungle" de Calais : derniers préparatifs à la veille du démantèlement

FRANCE 2

Dès demain, lundi 24 octobre, l'évacuation de la "Jungle" de Calais (Pas-de-Calais) débutera. Le démantèlement du camp de plus de 6 000 migrants s'annonce délicat.

Le démantèlement de ce plus grand bidonville de France, une dizaine d'hectares, commencera demain matin, lundi 24 octobre. Mais dès aujourd'hui, autorités comme ONG ont parcouru cette "Jungle" de Calais pour informer et convaincre chacun qu'il faut se préparer à partir. "Je suis prêt à quitter cette 'Jungle' car rester ici n'est pas bon pour nous", assure un migrant nigérian.

La difficulté des mineurs

Si tout se passe bien, il faudra plusieurs jours pour évacuer tout le monde, car dans la "Jungle" vivent encore 6 000 à 8 000 migrants. Mais il n'est pas sûr que chacun accepte de partir. "On peut penser qu'à peu près la moitié, peut-être un peu moins, partiront volontiers. Pour les autres, ils partiront un peu sous la contrainte", explique François Guennoc de l'ONG "L'Auberge des Migrants". Autre difficulté, les mineurs qui seraient plus d'un millier dans le campement selon les ONG. 200 sont partis la semaine dernière en direction de l'Angleterre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne