INFO FRANCETV INFO. A Calais, deux fois plus de migrants interceptés par la police en 2015

Des migrants profitent du fait qu\'un camion à destination de l\'Angleterre s\'arrête à un stop pour tenter de s\'introduire à l\'intérieur, le 9 octobre 2014, à Calais.
Des migrants profitent du fait qu'un camion à destination de l'Angleterre s'arrête à un stop pour tenter de s'introduire à l'intérieur, le 9 octobre 2014, à Calais. (MAXPPP)

Entre janvier et la mi-mai 2015, les policiers ont déjoué plus de 18 000 tentatives de passages clandestins en Angleterre aux abords du tunnel sous la Manche. Soit deux fois plus que durant la même période en 2014.

Ce sont des statistiques tenus secrètes, qui expliquent pourtant largement le ras-le-bol ressenti par les forces de l'ordre sur le terrain. Selon des chiffres provenant de la police aux frontières du Pas-de-Calais, que francetv info a pu consulter en exclusivité, les policiers déployés à Calais ont procédé, rien qu'entre le 1er janvier et le 21 mai 2015, à 18 170 interceptions de clandestins cachés dans des camions pour tenter de rejoindre l'Angleterre.

En comparaison, les policiers totalisaient 8 336 interceptions entre le 1er janvier et la mi-mai 2014, et 4 117 interceptions entre le 1er janvier et la mi-mai 2013. Dit autrement, cela signifie que le nombre de ces interceptions d'étrangers en situation irrégulière, toujours sur cette période, est multiplié par 2,2 par rapport à l'an dernier, et par 4,4 par rapport à 2013.

>> A Calais, les forces de l'ordre "à l'agonie" face à l'afflux de migrants

Contactée par francetv info, la préfecture du Pas-de-Calais n'a pas souhaité communiquer elle-même des chiffres officiels. Mais elle a confirmé que ceux obtenus par francetv info étaient "extrêmement proches de la réalité".

Sur ces 18 170 tentatives de passages clandestins en Angleterre entre le 1er janvier et le 21 mai 2015, 10 208 ont été déjouées aux abords du tunnel sous la Manche (56%) et 6 948 l'ont été au niveau du port de Calais (38%). Les autres migrants, un peu plus d'un millier, ont été découverts dans des camions au port de Dunkerque. 

Dans le même temps, le nombre de poids lourds contrôlés positifs à l'entrée du tunnel sous la Manche, avec un ou plusieurs migrants à bord, bondit de 311% par rapport aux cinq premiers mois de l'année 2014, et de 558% par rapport aux cinq premiers mois de l'année 2013. 

"On joue en permanence au chat et à la souris"

Les policiers ont pour consigne de ne procéder à des interpellations qu'en cas de violences. La plupart du temps, leur mission consiste donc simplement à repousser les clandestins des abords du tunnel sous la Manche et du port. "Quand on prend un migrant, il peut recommencer dix minutes plus tard. Parfois, on intercepte le même clandestin trois fois dans la même journée", traduit Johann Cavallero, délégué régional du syndicat Alliance CRS. 

"Nous sommes débordés, lâche Gilles Debove, responsable du syndicat Unité SGP Police-FO dans le Calaisis. Les collègues ont l'impression de ne servir à rien. On oscille entre résignation et fatalité." Ses confrères d'Unsa-Police vont encore plus loin, et parlent de forces de l'ordre "à l'agonie""On joue en permanence au chat et à la souris. Nous sommes totalement dépassés. Le nombre de migrants augmente de semaine en semaine, pointe l'un de ses représentants, Ludovic Hochart. La pression devient de plus en plus intenable."

"Plusieurs centaines de migrants éconduits chaque jour"

Egalement interrogé par francetv info, le directeur départemental de la sécurité publique, François Angelini, a par ailleurs reconnu qu'actuellement, "plusieurs centaines de migrants sont éconduits chaque jour" par les forces de l'ordre. Le 21 mai, un triste record a ainsi été atteint : en vingt-quatre heures, les policiers ont découvert près de 1 200 clandestins, cachés dans 300 poids lourds.

Selon différentes sources interrogées par francetv info, entre 2 300 et 3 000 migrants séjourneraient actuellement dans le Calaisis, dans l'attente de passer en Angleterre. Et selon les associations, entre 100 et 200 clandestins parviendraient chaque jour à déjouer les contrôles, et à atteindre leur but.