Immigration : la visite d'Emmanuel Macron à Calais, un exercice d'équilibriste

FRANCE 3

Emmanuel Macron a choisi de venir défendre sur le terrain un texte qui cristallise les critiques de la gauche, mais aussi une partie de son propre camp. Anne Bourse fait le point sur sa visite, en direct de Calais (Pas-de-Calais).

"Malgré les critiques venues de l'opposition, d'associations ou d'intellectuels, Emmanuel Macron ne change pas de ligne", rapporte Anne Bourse en direct depuis Calais (Pas-de-Calais). "Le président de la République se livre à un jeu d'équilibriste, voulant assumer à la fois fermeté et humanité. Humanité dans l'accueil des réfugiés, d'où la visite ce mardi 16 janvier au matin dans ce centre de Croisilles (Pas-de-Calais), et fermeté avec un tour de vis sur les expulsions d'étrangers en situation irrégulière".

Des habitants exaspérés

"Une fermeté affichée et assumée, puisque c'est ici, devant les forces de l'ordre, qu'il va prononcer son discours", poursuit la journaliste. "Les forces de l'ordre, souvent mises en cause ; le chef de l'État va leur demander d'être exemplaires. En venant ici à Calais, ville qui symbolise la crise migratoire depuis plusieurs dizaines d'années, Emmanuel Macron sait que son discours de fermeté est attendu par des habitants exaspérés. Alors même si la polémique enfle, le président de la République joue l'opinion publique, dont une majorité est favorable au durcissement des conditions d'accueil. Il prépare ainsi les esprits avant la présentation du projet de loi Asile immigration prévue fin février".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne