Calais : le démantèlement provoque des réactions politiques

France 3

Le démantèlement de la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais) qui a commencé ce lundi 24 octobre au matin  a fait beaucoup réagir la classe politique.

Le gouvernement le sait, évacuer la jungle de Calais c'est une opération à haut risque. En première ligne sur ce dossier avec Bernard Cazeneuve, la ministre du Logement Emmanuelle Cosse défend ce démantèlement : "Aujourd'hui ce que nous faisons c'est d'une part arrêter de laisser entendre que c'est des conditions dignes de vivre à Calais, parce que ce n'est pas le cas et ensuite de les mettre dans des structures où ils vont avoir un soutien".

Un défi humain à relever

Jean-François Copé en convient, ce démantèlement est la seule solution possible. Mais le candidat à la primaire de la droite dénonce un manque d'organisation. "Il faut que l'État continue de gérer chaque situation individuelle". Des milliers de migrants vont arriver dans des structures d'accueil réparties partout en France, un défi humain que peuvent relever les communes assure François Bayrou.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne