Calais : la destruction de la "jungle"

FRANCE 3

À Calais (Pas-de-Calais), il s'agit ce jeudi 27 octobre de tout raser le plus rapidement pour éviter le retour de migrants. Malgré tout, certains ont fait le choix de rester. 

Des pelleteuses, plusieurs camions-bennes et des tractopelles. La démolition de la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais) s'est poursuivie toute la journée à un rythme très soutenu ce jeudi 27 octobre. Les bonbonnes de gaz sont mises à l'abri pour éviter tout risque d'explosion. La fin des opérations de nettoyage est prévue pour ce lundi 31 octobre.

L'objectif reste l'Angleterre

Un soulagement pour cette voisine qui habite à 200 mètres du bidonville. Quelques mètres plus loin, cet autre riverain est lui beaucoup plus sceptique. Ce soir, l'accès à la "jungle" est désormais bloqué par un important dispositif policier. Plusieurs centaines de migrants sont toujours là, ils refusent fermement de rejoindre des centres d'accueil et leur message est clair, l'objectif reste l'Angleterre. Alors que vont devenir ces dizaines de migrants, toujours déterminés à rejoindre le Royaume-Uni ? Ce soir, de nombreuses associations craignent toujours l'apparition de nombreux squats dispersés tout autour de Calais. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne