Calais rattaché au Royaume-Uni : pour répondre à la polémique, "Nord littoral" se rebaptise "North Coast"

La une du quotidien \"Nord Littoral\", mardi 4 août 2015.
La une du quotidien "Nord Littoral", mardi 4 août 2015. (NORD LITTORAL)

Roger Helmer, député européen de l'Ukip, avait réclamé dans un tweet ironique la reprise de Calais par la Grande-Bretagne.

La provocation a visiblement fait mouche. Pour répondre à la proposition d'un responsable britannique de reprendre Calais (Pas-de-Calais) à la France, Nord Littoral s'est rebaptisé le temps d'un numéro North Coast. Dans son édition parue mardi 4 août, le quotidien local met à sa une un garde royal britannique devant la mairie, accompagné du titre "God save Calais".

La une de Nord Littoral du mardi 4 août 2015

Posted by Nord Littoral on Monday, August 3, 2015

"Il est peut-être temps de reprendre Calais"

Alors que la ville fait face depuis plusieurs mois à un important afflux de migrants qui espèrent gagner l'Angleterre, Roger Helmer, député européen de l'Ukip, a publié jeudi 30 juillet un tweet plein d'ironie. "Calais était britannique jusqu'en 1558. Peut-être est-il temps de la reprendre."

Comme l'indique Le Figaro, la ville était en effet sous domination britannique de 1347, lorsque le roi Edouard III entama le siège de Calais, jusqu'à sa reprise 211 ans plus tard par le duc de Guise. Mais si cette proposition de Roger Helmer a été faite sur le ton de la provocation, certains tabloïds d'outre-Manche n'ont de leur côté pas hésité à réclamer une intervention de l'armée britannique à Calais pour empêcher les migrants d'atteindre Londres.