À Calais, rien n'arrête les migrants

FRANCE 3

Un migrant soudanais a perdu la vie alors qu'il essayait de rentrer sur le site de l'Eurotunnel.

Neuf, c'est le nombre de décès de migrants à Calais depuis début juin. Hier soir, mardi 28 juillet, c'est un migrant soudanais qui a perdu la vie, percuté par un camion alors qu'il tentait de pénétrer sur le site de l'Eurotunnel. La nouvelle de son décès a très vite gagné le camp de migrants, mais pour les autres clandestins, cela ne change rien. Ils continuent d'appeler leurs proches déjà passés en Angleterre pour les prévenir de leurs tentatives imminentes.

Prêts à tout

Les migrants restent prêts à risquer leur vie, malgré la police, malgré la dangerosité du site. "Chaque nuit, je vais essayer et essayer encore. Peut-être que j'y mourrai, mais si je retourne en Afghanistan, il y a trop de dangers. Dans mon pays 100 ou 200 personnes meurent. Ici ce sont deux ou trois", explique un migrant afghan. Ces deux dernières nuits, Eurotunnel a enregistré 3 000 tentatives d'intrusion sur le site. Des renforts de police ont été annoncés ce mercredi pour éviter une nouvelle nuit de tension à Calais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne