4 Vérités - "Jungle" de Calais : "La solution n'est pas la répartition, c'est l'exclusion", déclare Nicolas Bay (FN)

France 2

Secrétaire général du FN, Nicolas Bay est l'invité de Jeff Wittenberg sur le plateau des 4 Vérités de France 2  ce lundi 24 octobre.

Nicolas Bay n'est pas satisfait du démantèlement de la "jungle" de Calais débuté ce lundi 24 octobre. "On ne fait que déplacer et amplifier le problème. Il fallait démanteler non pas pour répartir dans nos campagnes, mais pour expulser. L'immense majorité d'entre eux ne viennent ni de Syrie ni d'Irak, ils ne fuient pas la guerre", estime le secrétaire général du FN dans les 4 Vérités ce lundi matin.

"Il ne fallait pas autoriser les migrants à entrer en France. La place des clandestins n'est pas dans des camps payés par le contribuable, c'est dans des charters. La solution n'est pas la répartition, c'est l'exclusion. C'est une injustice insupportable : il y a 120 000 SDF recensés, il y a des familles avec des enfants qui vivent dans leur voiture, faute de logements", développe-t-il.

Le FN soutient les policiers

François Hollande reçoit les syndicats de policiers mercredi 26 octobre. "Recevoir les syndicats, c'est le minimum", commente Nicolas Bay. "Il faut surtout réarmer juridiquement, moralement la police. Il faut mettre en oeuvre la présomption de légitime défense". Le député européen assure que "le FN n'est pas derrière le mouvement de colère des policiers, mais il est à leurs côtés".

Enfin, le conseiller régional de Normandie se réjouit "que les Wallons bloquent le CETA (accord commercial avec le Canada, ndlr), frère siamois du TAFTA (accord commercial avec les États-Unis, ndlr). Il faut imposer des règles qui soient équitables".

Vous êtes à nouveau en ligne