Effondrement d'un chapiteau en Haute-Marne : un homme entre la vie et la mort

La place de Joinville (Haute-Marne), le 28 juillet 2013, où un chapiteau s\'est effondré la veille.
La place de Joinville (Haute-Marne), le 28 juillet 2013, où un chapiteau s'est effondré la veille. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

Trente personnes sont blessées. France 3 a filmé les premières images, juste après le drame.

L'accident s'est produit samedi 27 juillet vers 21 heures, dans le centre-ville de Joinville (Haute-Marne). Trente personnes ont été blessées, dont six grièvement, avec un pronostic vital engagé pour une d'entre elles, dans l'effondrement d'un chapiteau, sous lequel se tenait une guinguette. Il s'est écroulé après de fortes rafales de vent dues aux orages, selon les pompiers. 

France 3 Champagne-Ardenne a filmé les lieux du drame, peu après l'effondrement brutal du chapiteau.

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet, a indiqué le sous-préfet. "Le pronostic vital d'un homme de 75 ans est toujours engagé, et il a été transporté au CHU de Reims", a-t-il ajouté. Dix-huit blessés ont été évacués vers l'hôpital de Saint-Dizier (Haute-Marne). Douze autres, très légèrement touchés, ont été soignés sur place dans un poste médical avancé.

Que s'est-il passé ?

Entre 300 et 400 personnes participaient à la guinguette, principalement des retraités et des personnes âgées originaires de Joinville et ses alentours. Le comité des œuvres sociales de la mairie de Joinville organisait la soirée. "La fête avait débuté normalement. Le ciel s'est couvert très rapidement, suivi d'un coup de vent de folie. Les gens ont commencé à paniquer et à évacuer tous dans le sens du vent. Les barnums se sont envolées et sont tombés sur eux", a expliqué le président du comité, Renaud Drubigny.

Le chapiteau de la guinguette balayé par un orage, le 27 juillet 2013 à Joinville (Haute-Marne).
Le chapiteau de la guinguette balayé par un orage, le 27 juillet 2013 à Joinville (Haute-Marne). (PAUL-ANTOINE BOUDET / FRANCE TÉLÉVISIONS)

"Vers 21 heures, alors que l'orage commençait à gronder, une forte rafale de vent a littéralement soulevé le chapiteau où dansaient les gens puis est retombé sur eux", ont précisé les pompiers. "J'ai vu le ciel devenir tout noir et menaçant. Soudain, il y a eu un grand coup de vent qui s'est engouffré sous la bâche du chapiteau. C'était effrayant", a raconté Line Chateaudeau, 60 ans.

Dans la nuit de samedi à dimanche, tout a été démonté. Seuls quelques bancs et le plancher du chapiteau sont restés.

Pourquoi l'événement n'avait-il pas été annulé ?

"Si la Haute-Marne avait été en orange, la préfecture aurait demandé à la mairie de Joinville d'annuler cet évènement", a précisé la sous-préfecture de Saint-Dizier. Or, le département de la Haute-Marne avait été placé en vigilance jaune aux orages violents par Météo France samedi soir, mais pas en orange. Pourtant, les départements voisins étaient en vigilance orange.

"Toute la journée, on a consulté la météo", a indiqué Renaud Drubigny. Celui-ci affirme que "le spectacle aurait été annulé" si le département avait été placé en vigilance orange.