Grippe aviaire : oies et canards sont de retour

France 3

Cinq mois après le vide sanitaire décrété dans 18 départements pour éradiquer la grippe aviaire, l'activité reprend dans les élevages d'oies et de canards du sud-ouest de la France.

Premier effet visible de la grippe aviaire, à l'extérieur des bâtiments d'élevage sont apparus des sas sanitaires : un passage obligatoire pour accéder aux canards. Francis Mauco produit en circuit court 3 000 canards qu'il élève avant de le distribuer lui-même. Et bientôt, sa vie va presque reprendre un cours normal. "Ce sont les premiers canards depuis la crise", explique-t-il.

Des hausses de prix

Autre exploitation, autre volume de production, Francis Castex élève 20 000 canards par an pour un transformateur, un exemple de circuit long. Mais tous les éleveurs ont perdu un tiers de leur production, une perte qui entrainera les prix forcément vers le haut : de 10 à 15% d'augmentation environ. Dans le sud-ouest de la France cette année, il manque près de neuf millions de têtes, un manque à gagner que vont devoir gérer les éleveurs des 18 départements, en espérant que les mesures prises évitent une nouvelle épidémie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne