VIDEO. Taxis contre UberPop : la mobilisation marquée par des incidents

FRANCE 2

2 800 chauffeurs de taxi ont manifesté leur colère. A Paris, ils ont dégradé des véhicules soupçonnés d'appartenir à des chauffeurs Uber, et perturbé l'accès aux aéroports.

Quelque 2 800 chauffeurs de taxi en colère se sont mobilisés, jeudi 25 juin, dans plusieurs villes de France, pour dénoncer la concurrence des VTC, et le service UberPop. En marge des opérations escargot, des incidents ont eu lieu, notamment à Paris, où des véhicules soupçonnés d'appartenir à des chauffeurs Uber ont été dégradés, incendiés pour certains. La police a également essuyé des jets de projectiles. France 2 fait le point sur les perturbations de la matinée.

> Suivez la mobilisation des taxis et les perturbations dues au mouvement

Des voyageurs forcés de rejoindre l'aéroport à pied

A Paris et à Marseille, les taxis ont aussi bloqué les aéroports, forçant certains voyageurs à parcourir au pas de course le chemin vers leur terminal. A Lyon, la manifestation s'est déroulée dans le calme, mais les chauffeurs ont encerclé le siège régional d'Uber.

En fin de matinée, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a condamné les violences, mais demandé au préfet de police de Paris de prendre un arrêté interdisant l'activité d'UberPop.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne