Quels sont les effets de l'ubérisation ?

Cette vidéo n'est plus disponible

Sur le plateau du 19/20 de France 3, David Boéri explique les raisons de la colère des chauffeurs envers Uber.

C'est ce qu'on appelle l'économie collaborative. "C'est la mise en relation, sur une plateforme numérique, d'un client et d'un prestataire qui propose un service. On le retrouve bien sûr dans les transports, c'est le cas d'Uber mais aussi du covoiturage. On le retrouve dans l'hébergement avec les locations d'appartements ou encore l'achat et la vente d'objets entre particuliers sur internet", explique David Boéri sur le plateau de France 3.

Ce modèle fragilise les travailleurs indépendants

En France, cela représente déjà un chiffre d'affaires estimé à 3,5 milliards d'euros en 2015. Et il progresse très vite : 10,5 milliards d'euros prévus pour 2018. Autrement dit, un marché multiplié par trois en seulement trois ans. "Mais en réalité, c'est la plateforme numérique qui a le pouvoir. C'est elle qui contrôle toutes les transactions. Elle fixe donc ses conditions, ses tarifs et ses commissions. Ce n'est plus le client et encore moins les chauffeurs qui décident du juste prix", analyse le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne