Paroles d'électeurs : chauffeur de taxi, un métier en souffrance

France 3

Chaque semaine, nous donnons la parole à un travailleur pour comprendre ses attentes et ses difficultés, à un peu plus d'un mois de l'élection présidentielle. Aujourd'hui, nous avons partons à la rencontre d'un chauffeur de taxi.

Karim Said-Lalouani, chauffeur de taxi, a pris le temps de répondre à nos questions et de nous décrire son quotidien. "Aujourd'hui, il est de plus en plus difficile d'exercer le métier de taxi. On travaille plus pour gagner moins", confie-t-il. La cause de cette situation selon lui : "depuis quelques années, la concurrence féroce des VTC, qui est une concurrence déloyale".

"Abroger la loi de 2009"

"Auparavant, je faisais une quinzaine de courses par jour en moyenne, aujourd'hui, j'en fais entre 7 et 10 dans les meilleurs jours. J'ai perdu approximativement 30% du chiffre d'affaires, ce qui est énorme", déclare Karim. Pour lui, la seule solution serait "d'abroger la loi de 2009 qui a créé les VTC et revenir à un statut initial où l'on avait d'un côté les taxis, de l'autre les grandes remises, des chauffeurs de luxe".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne