Les VTC font entendre leur colère à Paris

France 3

500 VTC ont défilé dans la capitale ce mercredi 3 février pour protester contre la décision du gouvernement de renforcer les contrôles des transports collectifs.

Après les taxis, c'est au tour des VTC de crier leur colère. Ce mercredi, 500 d'entre eux ont manifesté à Paris contre le gouvernement qu'ils estiment du côté des taxis. Dans leur viseur : la décision annoncée par Manuel Valls qui appelle à renforcer les contrôles des transports collectifs.

Le gouvernement vise les chauffeurs LOTI : loi d'orientation des transports intérieurs, texte s'appliquant aux transports collectifs (deux à neuf passagers). Dans pareil cas, aucune formation n'est nécessaire pour le conducteur. Et par facilité, les sociétés de VTC ont allégrement recruté des chauffeurs sous ce régime.

"Ils veulent nous mettre des bâtons dans les roues"

Les emplois de ces derniers sont menacés car ils sont désormais illégaux. Des milliers de chauffeurs sont concernés. "J'ai fini mes études et j'ai passé 18 mois à chercher un emploi et je n'ai rien trouvé. J'ai trouvé ce métier, et maintenant, ils veulent nous mettre des bateaux dans les roues", peste au micro de France 3 Mofredj Ali, VTC depuis six mois.

Les chauffeurs LOTI veulent pouvoir charger une personne seule et ainsi devenir des chauffeurs VTC comme les autres. Mais dès lors se présenterait un problème d'équité, car les chauffeurs VTC ont passé un examen, contrairement aux chauffeurs LOTI.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne