La grève des taxis est partie pour durer

France 2

La mobilisation des chauffeurs de taxi se poursuit ce mercredi  27 janvier. Cette nuit, plusieurs centaines de conducteurs ont dormi dans leur véhicule à Marseille, Lille ou Paris.

Ils sont une poignée à avoir passé la nuit place Castellanede taxi en train d'être rejoints par des dizaines de collègues, avec la volonté de ne pas lâcher. Ils réclament toujours des garanties contre la concurrence des VTC qu'ils estiment déloyale. Mardi, ils étaient environ 500 taxis à s'être mobilisés dans les Bouches-du-Rhône sans incident. Ils comptent bien reproduire ce mercredi une nouvelle journée de contestation avec plusieurs points de blocage : place Castellane et à l'aéroport Marseille-Provence et une opération escargot sur l'A7.

Une semaine de blocage ?

La situation est similaire à Paris où de nombreux chauffeurs ont dormi dans leurs taxis positionnés à divers endroits stratégiques de la capitale. Porte Maillot, l'atmosphère est calme ce matin. Le mot d'ordre, c'est toujours l'action. Les taxis ne veulent pas négocier, même avec le médiateur nommé par le gouvernement, le député PS Laurent Grandguillaume. Le mouvement de grève pourrait encore continuer trois, quatre voire sept jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne