Grève des taxis : la mobilisation se poursuit

France 3

24 personnes ont été interpellées suite à des heurts en marge du mouvement de grève des taxis, mardi 26 janvier. Une personne a également été blessée.

Les chauffeurs de taxi ne comptent pas abandonner. Leur mouvement de grève entamé ce mardi a été prolongé mercredi. Regroupés porte Maillot, dans l’ouest de la capitale, ils sont équipés pour tenir toute la nuit, munis de couvertures et de vivres, malgré l’appel du préfet à la dispersion. "Je reste. Qu’ils viennent me chercher par la force s’il le faut", explique un chauffeur gréviste face à la caméra de France 3.

Un médiateur nommé

Objectif de cette mobilisation, obtenir du gouvernement des solutions concrètes face à la concurrence des VTC qu’ils jugent déloyale. Symbole de la tension, à l’aéroport d’Orly mardi matin, un gréviste a été blessé par une navette qui a forcé le blocage. Sur le périphérique parisien, des incidents ont éclaté, menant à un total de 24 interpellations. A Lille, deux chauffeurs de VTC ont été frappés par des chauffeurs de taxi. Face à ces tensions, Manuel Valls a annoncé la nomination d’un médiateur, tout en condamnant les violences.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne