Covoiturage : vers la fin d'un modèle ?

FRANCE 2

Nouveau coup dur pour les champions de la voiture partagée. Après UberPOP, c'est l'application de covoiturage Heetch qui est accusée de concurrence déloyale par les taxis. Le procès des deux dirigeants s'est ouvert ce jeudi 8 décembre.

Une application simple et rapide, des trajets pas chers dans des véhicules conduits par des particuliers. Le covoiturage est un modèle en plein boom, mais attaqué ce jeudi 8 décembre devant un tribunal. L'application Heetch est accusée de concurrence déloyale par près de 1 500 taxis. Avec moins de charges, Heetch a des tarifs imbattables. Un tarif de sept kilomètres dans Paris coûte 11 euros avec Heetch alors qu'un taxi facture 17,5 euros pour la même course.

Pas de quoi concurrencer les taxis

Mais selon ses créateurs, Heetch n'a en fait rien à voir avec un taxi. Le système ne fonctionne pas la journée, mais seulement entre 20 heures et 6 heures du matin. Il dessert surtout la banlieue où il y a moins de taxis et les gains des conducteurs sont limités à 6 000 euros par an, pas de quoi concurrencer les taxis selon Heetch. La société encourt une amende d'1,5 million d'euros et l'obligation de fermer son application.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne