Grève des taxis : des actions coup de poing dans toutes les grandes villes

FRANCE 3

Ce jeudi 25 juin a été brûlant dans la plupart des grandes filles françaises touchées par la grève des taxis.

La mobilisation des taxis contre les VTC et UberPop a été largement suivie partout en France ce jeudi 25 juin. À Lyon, c'est le siège régional de l'entreprise américaine qui a été encerclé par des taxis en colère. Des échauffourées ont éclaté quand les plus mécontents ont voulu prendre d'assaut le bâtiment protégé par les forces de l'ordre. Huit personnes ont été interpellées. À Bordeaux, 200 taxis ont bloqué la circulation autour du palais de justice. À Toulouse, comme dans de nombreuses autres villes, ce sont les centres névralgiques qui ont été ciblés par les chauffeurs de taxi. Les gares et aéroports ont été bloqués.

"Quand on veut se faire entendre, il faut embêter les gens"

"Quand je vais dans une gare, il n'est pas normal que j'attende une heure pour prendre un taxi", confie à France 3 un automobiliste toulousain. Un autre déclare qu'il est "dommage d'être pris en otage". "En France, quand on veut se faire entendre, il faut embêter les gens", ajoute-t-il. Des heurts ont aussi éclaté à Marseille.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne