Indignation après la profanation de la tombe du général de Gaulle

France 3

La profanation de la tombe de Charles de Gaulle suscite l'indignation ce dimanche 28 mai. L'enquête progresse à Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne). Deux suspects sont recherchés.

Dans les allées du cimetière de Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne), les visiteurs découvrent la tombe du général de Gaulle vandalisée, privée de sa croix. Un acte malveillant qui suscite l’indignation toutes générations confondues. "C’est quand même lui qui a libéré la France et puis aujourd’hui, il n’y a rien… Moi ça me choque, c’est tout", s’exclame un visiteur, très ému.

La croix remplacée prochainement

Il est un peu plus de 17 heures samedi lorsqu'un homme, âgé d'une trentaine d'années, crache sur la tombe et brise la croix. La scène dure moins d'une minute et a été filmée par une caméra de surveillance braquée sur la sépulture. L'homme repart ensuite calmement et rejoint sa voiture où l'attend une femme. La dégradation s'est déroulée en pleine journée nationale de la Résistance devant des témoins.

Peu avant, l'individu avait tenté de voler des bonbons et un drapeau français dans une boutique. La mairie n’y voit qu’un acte de vandalisme et la municipalité souhaite remplacer la croix dès la semaine prochaine. La thèse de l'acte politique semble peu probable. Les recherches se poursuivent pour retrouver l'homme et sa complice.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne