Françoise Debaisieux a été mise en examen jeudi soir après avoir été placée mercredi en garde à vue dans les Ardennes

La Préfèté de Lozère de 2007 à 2009, Françoise Debaisieux
La Préfèté de Lozère de 2007 à 2009, Françoise Debaisieux

Préfète de Lozère de 2007 à 2009, elle a été mise en examen pour "vol et détournement de biens publics par personne dépositaire de l'autorité publique", a précisé le procureur de la République de Mende, Samuel Sinielz.

Préfète de Lozère de 2007 à 2009, elle a été mise en examen pour "vol et détournement de biens publics par personne dépositaire de l'autorité publique", a précisé le procureur de la République de Mende, Samuel Sinielz.

Elle a été placée sous contrôle judiciaire avec interdiction de se présenter dans le département de la Lozère sauf pour convocation judiciaire et interdiction d'entrer en contact avec le personnel de la préfecture, a-t-il ajouté. Une obligation de soin a également été émise par le juge d'instruction.

Son mari a été mis en examen pour recel sans être placé sous contrôle judiciaire.

Elle est accusée d'avoir soustrait des meubles et tableaux du logement de fonction dont elle bénéficiait. Les vols ont été découverts suite à l'inventaire effectué par le successeur de Mme Debaisieux, nommée à la préfecture des Hautes-Pyrénées l'été dernier.

Mme Debaisieux avait alors déposé plainte pour vol, avant d'être mise en cause par l'enquête, selon le procureur. Selon une source judiciaire, son ancienne directrice de cabinet à la préfecture de Lozère a porté plainte pour vol de vêtements.

Une perquisition effectuée au domicile du couple, dans le cadre de l'enquête confiée au SRPJ de Montpellier, a permis de retrouver "un certain nombre d'objets provenant de la préfecture de la Lozère", a indiqué, le tribunal de grande instance de Mende.

"Mme Françoise Debaisieux reconnaissait partiellement les faits qui lui étaient reprochés et M. Henri Debaisieux contestait avoir eu connaissance de l'origine frauduleuse des objets", avait ajouté le tribunal avant les mises en examen.

En mars 2010, Mme Debaisieux avait demandé à être nommée préfète hors cadre.