François Hollande peut-il continuer à habiter son trois-pièces ?

Un fourgon de police monte la garde devant le 8, rue Cauchy, à Paris, le 9 mai 2012.
Un fourgon de police monte la garde devant le 8, rue Cauchy, à Paris, le 9 mai 2012. (THOMAS BAIETTO / FTVI)

Le nouveau président de la République ne veut pas habiter au palais de l'Elysée. Mais peut-il rester dans son appartement du 15e arrondissement de Paris ?

"Un président normal." Elu sur cette promesse, François Hollande entend bien continuer à vivre dans son appartement du 15e arrondissement, qu'il loue depuis cinq ans avec Valérie Trierweiler. Mais le nouveau président de la République pourrait être obligé de déménager. Explications.

Les contraintes de sécurité

Clara Costa, la concierge de l'immeuble, a beau expliquer au micro de RTL qu'il y a un digicode et un visiophone, les conditions de sécurité ne sont pas optimales rue Cauchy. Les baies vitrées de l'appartement du président élu l'exposent à un tireur embusqué et il n'est pas protégé contre d'éventuelles interceptions de ses communications. La rue, très passante, peut également poser des problèmes de sécurité. S'il ne déménage pas après son investiture, il faudra sécuriser l'ensemble de la résidence, qui compte quatre bâtiments et 110 appartements. Une mesure qui risque de coûter cher et d'agacer les voisins du nouveau chef de l'Etat.

Pour René-Georges Querry, ancien directeur du Service de protection des hautes personnalités, ces difficultés pour sécuriser l'appartement de François Hollande ne sont pas insurmontables. "Des mesures techniques peuvent être prises : vidéosurveillance, contrôles d'accès avec des badges, des baies vitrées spéciales pour masquer et protéger le président des balles ou des écoutes", énumère-t-il sur RMC.

Il recommande également au nouveau président de se faire discret sur ses allées et venues. "Ce qui compte, c'est que Hollande sorte et revienne chez lui sans le dire, de façon discrète. Qu'il n'emprunte pas systématiquement la même entrée de parking", poursuit-il. Quant aux voisins agacés par la présence policière, René-Georges Querry estime qu'ils y trouveront leur compte : "Il n'y aura pas de cambriolages dans l'immeuble pendant cinq ans."

La résidence où vit François Hollande (en bas à gauche) se trouve à côté du parc André-Citroën, à Paris (15e).
La résidence où vit François Hollande (en bas à gauche) se trouve à côté du parc André-Citroën, à Paris (15e). (THOMAS BAIETTO / FTVI)

• La continuité du feu nucléaire

Mais ses nouvelles fonctions pourraient tout de même obliger François Hollande à déménager. En effet, en tant que chef des armées, il doit être en mesure de déclencher le feu nucléaire à tout moment. Mais le système informatique qui permet d'assurer cette continuité est trop encombrant pour son appartement. 

Plusieurs de ses prédécesseurs, comme Nicolas Sarkozy ou François Mitterrand, avaient pourtant fait le choix de rester vivre chez eux. Mais ces derniers résidaient dans des hôtels particuliers, plus spacieux que le trois-pièces de François Hollande. Pour le moment, ce dernier n'a pas pris de décision. La question sera vraisemblablement tranchée après son investiture, mardi 15 mai.

Vous êtes à nouveau en ligne