Frais bancaires : les banques sont moins gourmandes

Le gouvernement l'avait promis, les banques l'ont fait : baisser les frais bancaires pour les personnes les plus modestes.

C'est une petite bouffée d'oxygène pour les ménages les plus en difficulté. Selon la dernière étude de la banque de France, les frais bancaires sont en baisse pour les clients dits fragiles : - 16%. Les frais bancaires passent en moyenne de 304 € en moyenne en 2018 contre 255 € en 2019. Une bonne nouvelle pour l'association Crésus. "C'est très bien, on ne peut qu'applaudir ce résultat", explique Pauline Dujardin, juriste de l'association.

Certains clients bénéficient d'un plafonnement des frais

Principale explication : le plafonnement des frais d'incidents bancaires, comme le rejet de chèques ou de prélèvements. Les banques, sous la pression du gouvernement, se sont engagées. Pas plus de 25€ de frais par mois pour les clients fragiles. Selon la banque de France, seuls deux établissements ne jouent pas le jeu, dont le Crédit du Nord qui se défend dans un communiqué. Pour les associations, les banques doivent désormais aller plus loin dans le plafonnement des frais bancaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne