En septembre, les ramoneurs sont très sollicités

FRANCE 3

La fin de l'été est une période intense pour les ramoneurs. Une équipe de France 3 a suivi l'un d'eux dans la Marne.

Autour de Reims (Marne), Damien Spalenka est l'un des derniers ramoneurs à travailler à l'ancienne. Équipé de son échelle et de son hérisson, il grimpe sur le toit des maisons pour débuter le nettoyage de la cheminée. La suite de l'opération se fait depuis l'intérieur. Tout cela est assez rapide. "Il faut compter un petit quart d'heure à deux", explique le ramoneur à France 3.
Septembre est une période de forte activité pour lui et son employé. Tous deux interviennent dans une vingtaine de maisons tous les jours. Coût moyen : une cinquantaine d'euros.

Attention au feu de cheminée

Le ramonage est plus qu'une nécessité. C'est une obligation légale. Une cheminée doit être ramonée une à deux fois par an selon le combustible utilisé, car un conduit obstrué est dangereux. Le risque : le feu de cheminée. Procéder à un bon ramonage permet ainsi de se protéger soi-même mais aussi de protéger ses voisins. "On ne sait jamais ce qui peut arriver", assure André Sifferlen, un client de Damien Spalenka.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne